Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Samir Ghezlaoui

Prestation de serment pour devenir avocat en Algérie: Parcours du combattant… et 5 millions cash

2 Mars 2010 , Rédigé par Samir Ghezlaoui Publié dans #Actualité

Prestation de serment pour devenir avocat en Algérie
Parcours du combattant… et 5 millions cash

toge fr facePar Samir Ghezlaoui

In Tribune Des Lecteurs du 03/03/2010

Certes, comme c'est le cas pour plusieurs emplois, les candidats doivent répondre à certaines exigences, mais pas au point, osons dire, de limiter ce métier pour une couche sociale bien déterminée. Ainsi, cette profession noble trouve son ancienne vocation dans notre pays, celle de ne permettre qu'aux " bourgeois " de porter la " ravissante " robe noire.
L'étudiant algérien, qui a mis dans son agenda de projet professionnel le métier d'avocat, doit préparer son bagage, car il sera obligé de faire un parcours du combattant, avant de satisfaire son petit rêve d'enfance.Tout d'abord, licencié en droit et sciences juridiques, il doit préparer son CAPA. " Pour avoir mon Certificat d'aptitude à la profession d'avocat j'ai payé 10 000 DA, pour une durée d'études d'une année ", nous déclaré Imad, étudiant de Capa à Ben Aknoun. Notre interlocuteur nous explique, en outre, que le prix à payer pour le certificat d'aptitude varie selon l'université d'accueil. Par exemple à Tizi-Ouzou, dit-il, il faut verser une somme de 3 000 DA.


Juste après le Capa, le candidat avocat doit entamer un stage pratique de 9 mois chez un avocat exerçant. " Pour espérer prêter serment et entamer mon métier d'avocat, je dois passer par d'autres étapes. Le cap le plus dur, à sur-dépasser, est de se procurer une domiciliation chez un avocat, qui doit avoir six ans d'expérience au minimum ", a précisé Imad, apparemment trop agacé par cette démarche. Et oui, il y a de quoi être inquiét pour ce jeune étudiant qui a un seul rêve, celui de porter un jour la robe noire. C'est vraiment compliqué pour lui et pour des centaines de jeunes dans son cas, de trouver un bureau d'avocat pour passer le stage obligatoire d'apprentissage et de perfectionnement. En parallèle avec tout ça, l'avocat stagiaire est obligé de fournir un dossier, exigé par les bâtonnats, avant de prêter serment. Ce dossier démontre le degré atteint par la bureaucratie dans notre pays. En plus des documents traditionnels qu'on a l'habitude de fournir pour ce genre de dossier administratif, on a constaté parmi les pièces, composant le dossier de candidature, des documents qui ne servent à rien, sinon à favoriser certaines catégories. En effet, entre les vingtaines de pièces à fournir, se distinguent deux attestations : Attestation de fils de Chahid et l'attestation de membre ALN ou OCFLN (l'Organisation Civile du FLN). " Ce dossier est excessif. On veut casser notre volonté avec leur bureaucratie. En revanche, le même dossier favorise certains candidats au détriment des autres. Tu peux être un étudiant brillant et avoir un grand potentiel d'avocat, mais si tu n'a pas un soutien important, tu ne peux rien espérer ", a indiqué encore Imad, qui doit achever son Capa cette année. Notre témoin nous dévoile également une confidence faisant état d'aspects douteux, pour réussir à prêter serment. " La bureaucratie et les conditions de la sélection des avocats stagiaires obligent quelques jeunes postulants, à utiliser d'autres méthodes pour se faire accepter, dit-il, soit chercher des connaissances ou même faire appel à la traditionnelle Tchipa ".


Toutes ces conditions et les formalités n'aident pas à développer le métier d'avocat dans notre pays et restent un obstacle majeur pour une vraie réforme de la justice algérienne. Pour rappel, chaque avocat stagiaire s'acquitte obligatoirement d'une somme de 5 millions de centimes pour prêter serment, permettant à l'organisation syndicale des robes noires d'encaisser dans sa trésorerie des milliards de centimes. Récapitulons donc, avant de prêter serment, l'avocat stagiaire doit faire une année de Capa avec paiement de 10 000 DA et à partir de l'année prochaine trois ans d'étude à l'école des avocats, faire un stage de 9 mois, où il est exploité par des avocats chevronnés puisque sont très rares ceux qui paient leurs stagiaires, constituer un dossier administratif " à l'algérienne " et enfin verser 5 briques de centimes pour le syndicat qui va défendre ses droits. Il était temps. L'avocat algérien doit défendre ses droits, avant de penser à défendre ceux des citoyens.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

don 10/04/2015 04:22

bon @jugurtha im a law student and u dont know what the hell ur talking bout je peut parlé dé multi langue mais je vé choisir l'anglé first of all u dont know how ppl are living and what they hav to do 2nd the money aint the probleme the old same faces are and for some of us money is probleme when ur the one who take care of familly 3rd u dont know what we'r reading or knowing just cause u judge all of us by the acts of some of our students and tnk you

Jugurtha 09/11/2012 00:19

Est-ce si mal que ça? Je veux dire que ce ne sont pas cinq millions de Dinars, mais juste 50,000 DA, plus 10,000 DA ce qui nous fait 60,000 DA. À avoir en 4 ans.

Vous me dites qu'un étudiant ne peut pas mettre 15,000 DA de côté par an?

Vous me dites qu'un étudiant ne peut pas contracter une dette de 60,000 DA qu'il remboursera plus tard?

Vous me dites qu'il n'est pas fichu d'écrire aux cabinets d'avocats présents sur la place et de leur demander un stage?

Si un étudiant en droit qui espère devenir avocat n'est même pas capable de se préparer à une formalité quatre ans à l'avance, Je n'ose pas imaginer comment il réagira aux imprévus d'une affaire
dont il s'occupe. Je ne lui confierais pas même mes courses.


Il faut aussi dire les choses comme elles sont, Je suis étudiant (à l'USTHB) et Je dois dire que l'étudiant moyen est d'une telle médiocrité.


Plusieurs n'ont fait X que faute de mieux et il n'y a aucune passion dans leurs choix. Plusieurs ne font qu'avoir leur année, sans réellement porter un intérêt à la discipline qui définira une
large partie de leur vie.

Prenez 100 étudiants en Droit et demandez-leur de citer les plus grands cabinets d'avocats et dites-moi combien pourront en citer un.

Demandez à 100 étudiants en Droit combien de livres lisent-ils.

Les gens se plaisent à être incompétents, puis blâment les autres lorsqu'ils se font mordre par leur "destin".

Je ne dis pas que le système est juste, Je dis juste qu'un crack, un pur sang trouve toujours sa place. Qu'un étudiant qui a un réel potentiel se fait très facilement remarquer.

Les gens sont fainéants. Qu'ils restent chez eux et évite de boucher les routes, il y en a qui essaient d'accomplir des choses.

sirie 27/07/2011 16:19


enfin qlq1 a parlé, moi aussi j'ai fait des études de droit et ma capa et j'ai été chez 1 avocat et bien suuur j'ai arrêter, car en+ de tt se que vous venez de dire moi je n'avais ni le droit a un
week-end ni a espéré sortir a17h mais a 18ou 19heur,pas de rémunération (sachant q'il y a une loi pour et que on a le droit a 4000dr)et j'en passe mais pour finir nous les femmes on nous demande de
faire le ménage oui je dit bien: le ménage dans leur cabiné et sa pour moi sa été la goûte d'eau qui a fé débordé le vase , et je ss parti et le rêve est terminé, je ne voulais pas resté juste pour
lui montré que on est pas des moutons et que avant de défendre les autres il falai que je me défont moi même et j’espèré vraiment que tte les filles qui été chez lui fasse le même pa mais et lasse
nn. voila et merci a vous.


sid 30/09/2010 19:18


je cherche le programme de la formation CAPA

j'ai besoin du document pour déposer un dosier pour le bareau de canada